Programme page 1La saison musicale organisée par la ville de Limoux à l’auditorium du musée du piano, a débutée au mois de mai et se prolonge jusqu’en octobre.

Télécharger le programme complet de la saison


Piano scolaire n° 17

‘’ Le piano scolaire, instrument de petite dimension, est dédié aux commençants comme à ceux qui veulent répéter des passages difficiles, sans causer de dommages aux grands pianos ; léger, par conséquent facile à transporter, d’une extrême solidité, le piano scolaire rendra de grands services aux familles dans lesquelles on procède à l’étude du piano…en vente chez Pleyel, rue Rochechouart, 22… (Revue mondaine illustrée, 1892/01)’’

 

Structure et meuble

Donnons aujourd’hui un coup de projecteur sur ce petit piano des années 1890. Le Pleyel scolaire de Limoux fut, grâce à notre collègue Philippe Jeunier, un des premiers du musée. Instrument à la destination particulière s’il en est (il se reconnait à sa petite taille : 110 x 55 x 104 cm), il a retenu tout de suite mon attention : le cadre est auto-porteur, il soutient donc à lui seul tous les éléments du meuble et de la structure harmonique. Lire la suite

Piano double-Pleyel pneumatique

Patron, un double !

Parmi les innombrables curiosités de l’histoire pianistique, (histoire ô combien ingrate : elle va, pour la plupart, les oublier !), voici quelques lignes consacrées aux pianos à claviers doubles, opposés, superposés, séparés, destinés en tout cas à des fonctions bien précises et très souvent complémentaires. Leur liste est bien plus longue que ce que l’on pourrait penser et évidemment elle n’est ici pas exhaustive.

Cliquez ici pour lire la suite.

musée du piano de Limoux-11

Les amis du musée gèrent désormais la collection

Depuis le mois de juin 2020 l’association des amis du musée gère la collection exposée à Limoux. Cette collection, propriété d’EuroPianoFrance, a fait l’objet d’une convention de délégation de gestion entre Europianofrance et l’association des Amis de la Collection du Musée du Piano à Limoux.

Un projet pour l’avenir

Une réflexion conjointe et un travail rédactionnel approfondi ont abouti à la signature de la convention le 25 juin entre Jean-Jacques Trinque, Président de l’ACMPL et Luc Guiot, Président d’EPF.
Cette convention pérennise les droits d’EPF sur la collection et donne une totale liberté à l’ACMPL pour gérer, développer, valoriser et, très important, faire vivre la collection. Pour ce faire, l’ACMPL est désormais à même de rechercher les financements nécessaires. Que ce soit sous forme de cotisations, de dons, de subventions, elle peut aujourd’hui rechercher des aides, spécifiquement pour la collection et son rayonnement.

Lire la suite

musée du piano de Limoux-10

L’association des amis de la collection du musée du piano à Limoux,
ACMPL, a vu le jour le 09 décembre 2020

Après un travail de rédaction des statuts, trois des membres fondateurs ont fait le déplacement à Limoux pour une première assemblée générale fondatrice de cette nouvelle association.

Cette assemblée générale a élu un bureau.

  • Président : Jean-Jacques Trinques
  • Secrétaire : Pascal Herpin
  • Trésorier : Xavier Bontemps
Création de l'association des amis de la collection du musée du piano à Limoux

De gauche à droite, Pascal Herpin, Jean-Jacques Trinques, Xavier Bontemps

Un premier dossier attend l’association avec la rédaction d’une convention de délégation de gestion de la collection entre Europiano France, propriétaire de la collection, et l’association des amis du musée qui va en devenir gestionnaire.

 

 

 

 

Visite du Musée du piano de Limoux par la CMF

Très appréciée, cette visite de la Confédération Musicale de France en la Chapelle Saint-Jacques.

En Congrès National dans la cité voisine de Quillan, elle a consacré cette après-midi du 4 mai à la découverte de notre collection.

Chacun des 43 membres a pu découvrir la richesse de ce musée et de surprise en surprise s’interroger et m’interroger sur divers instruments et autres systèmes, voire petites anecdotes et grande Histoire.

Un bon moment de partage qu’Agnès Nitelet a déjà posté dans les tuyaux d’internet, avec évidemment les retours enthousiastes que vous imaginez.

Merci encore aux différents responsables pour ce rapprochement entre la Confédération Musicale de France et Europiano France.

JJ Trinques

Une rose jaune sur un piano vieillissant…

La rose jaune symbole de chaleur, de lumière pour vous annoncer la nouvelle saison des concerts se déroulant à l’auditorium du musée en partenariat avec la ville de Limoux.

Cette année tous types d’ensembles s’y produiront: choeurs, chorales, musique de chambre, orchestres mais aussi tous styles de musique s’y trouveront :
musique classique, romantique, variété, blues…

La saison commence le 11 mai et se terminera le 17 octobre, venez nombreux !

Téléchargez le programme de la saison

Concert  vendredi 29 juin à 21 h

katia krivokochenko, piano

Katia krivokochenko

Katia krivokochenko est admise à 7 ans à l’École Centrale Spécialisée du Conservatoire Tchaïkovski. Elle devient lauérate du Concours International d’Ettlingen.
À 17 ans elle intègre le Mozarteum de Salzbourg et poursuit sa formation au Conservatoire Supérieur de Paris.
Elle remporte de nombreux concours dont le Concours International FLAME en 1997. Trois ans plus tard, Yvonne Loriod-Messiaen la remarque lors du Concours International Olivier Messiaen. Puis elle obtient le Deuxième Grand Prix et le Prix spécial du Jury au Concours International Maria Canals de Barcelone en 2001.

Plus d’informations

Entrée : 11€ – Enfants (10/16 ans) : 5,50€

Le piano scolaire, instrument de petite dimension, est dédié aux commençants comme à ceux qui veulent répéter des passages difficiles, sans causer de dommages aux grands pianos ; léger, par conséquent facile à transporter, d’une extrême solidité, le piano scolaire rendra de grands services aux familles dans lesquelles on procède à l’étude du piano…en vente chez Pleyel, rue Rochechouart, 22…
(Revue mondaine illustrée, 1892/01).

Pleyel scolaire n°17

Il porte le n°17

Jetons aujourd’hui un coup de projecteur sur ce petit piano des années 1890. Le Pleyel scolaire de Limoux fut, grâce à notre collègue Philippe Jeunier, un des premiers du musée. Instrument à la destination particulière s’il en est (il se reconnait à sa petite taille : 110 x 55 x 104 cm), il a retenu tout de suite mon attention : le cadre est auto-porteur, il soutient donc à lui seul tous les éléments du meuble et de la structure harmonique.
Il porte le numéro 17. Une première approche nous montre un meuble merisier clair, je dirais trop clair pour être honnête : un bon décapage l’a en effet débarrassé de l’austère teinte foncée en vigueur en cette fin de siècle, teinte dont on peut avoir un petit aperçu en observant le cartouche. Pour en terminer avec les anachronismes, on passera rapidement sur les flambeaux.

Pleyel scolaire n°17 - De gros boulons

De gros boulons

Les deux côtés du meuble sont donc fixés au cadre via de gros boulons qu’on peut voir en haut et en bas à l’extérieur. Dessus s’articulent tous les autres éléments, comme sur un piano normal. C’est là que nous constatons, et cela est assez rare pour être signalé, qu’aucun morceau de ce meuble n’est collé (hormis les patins qui supportent les consoles). Le couvercle est articulé sur l’arrière par une charnière montée sur une planchette à glissière. En le saisissant des deux mains de part et d’autre et en tirant vers le haut, on l’enlève en un clin d’œil.
La structure harmonique est à cordes parallèles, avec un cadre en fonte pleine non tourillonnée, peint en marron foncé. La mécanique à baïonnettes, tout à fait normale, avec ses étouffoirs bridés, a ses marteaux montés sur peignes : on reconnaît sans difficulté la fabrication maison. Clavier ivoire/ébène 61 notes, 5 octaves de do à do. Il n’y a pas d’unicordes (32 doubles, le reste en triples). Une seule pédale (forte) et une sourdine manuelle actionnée par une barre en bois articulée sous le plateau de clavier.

Pleyel scolaire n°17 - pas de barrage

Pas de barrage

Au dos, pas de barrage. Le sommier et la table d’harmonie (non barrée) sont boulonnés sur le cadre et donc démontables pour toutes réparations (après avoir enlevé les cordes, évidemment). 13 boulons pour le sommier, 34 pour la table.
Pleyel s’est inspiré de ce modèle pour concevoir un instrument similaire : le piano pour compositeur. Les principales modifications concernaient la caisse, par l’addition d’un porte-encre, d’un porte-lumière et d’un porte-musique, les consoles étaient vides pour le rangement de partitions. Une deuxième pédale (douce) était disponible en option, un supplément au coût plutôt dissuasif (il équivalait environ au quart du prix de l’instrument).

Jean-Jacques Trinques