Communiqué aux Rencontres Techniques du Havre -Mai 2019.

HISTOIRE RÉCENTE DE NOTRE MUSÉE : quel bilan de ces 8 années depuis juin 2011 ?
– gestion du parc, entretien, concerts, stages.
– action municipale et relations avec la Mairie.
– quel rayonnement pour notre profession et pour la culture ?

1-Rappel des principales étapes depuis juin 2011

Juin 2011 :
Journée de travail à Limoux :
Projet d’inscription du Musée au CIMCIM et à l’ICOM.
Lancement des plaquettes, cartes postales et du site.
Ateliers de remise en état de jeu des instruments- Master Classes- Festival autour du pianoforte Comité d’honneur, nos liens avec l’ITEMM et son pôle formation.
Année 2012
Première campagne photo
Publication plaquette : Le piano sous toutes ses formes : la collection du musée du piano de Limoux
Mai 2012 :
Congrès de Europiano- France dans l’église St Jacques.
Stage de formation au Musée avec Christopher Clarke : les principales mécaniques de pianoforte ; réglage et harmonisation.
Concert de Pierre Goy sur deux pianos copies d’anciens : Conrad Graf copié par C. Clarke et Steinway « de cuisine » copié par C. Maene
Septembre 2012 et mois suivants :
Arrivée de la collection des pianos de Jean Haury et de celle de ses pianos jouets
Livraison du calicot de l’INPI.
Don de 2 coupes de mécaniques fabriquées à l’ITEMM.
Octobre 2012 :
Réunion importante avec la Mairie pour concrétiser notre partenariat.
Année 2013
Deuxième campagne photo
Avril 2013   :
Stage de formation : nettoyage muséal des pianos avec Alain Moysan et Frédéric Leblanc restaurateur au CRRMF
Juin 2013 :
Conseil du Musée- Groupe pilote- Référent auprès du CA.
Projets pour le Musée : plaquettes pédagogiques.
On envisage toutes sortes de moyens pour rendre vivant et un minimum lucratif notre musée : locations et enregistrements, banque de données construite à partir de notre collection.

Année 2014 :
Projet MusicOMusée : c’est la volonté de participer musicalement via nos instruments à l’activité locale.
Les projets que nous présentons à M. le Maire pour l’été 2014 ne sont pas acceptés.
Avril 2015 :
Regain d’espoir : la Mairie nous propose à EPF d’organiser 2 concerts de piano dans le Festival. John Branch et Daria Fadeeva sont retenus respectivement les 29 mai et le 6 aout 2015.
Le Conseil demande au CA d’accepter le principe de consacrer un budget pour les techniciens de notre association qui préparent dans ce cas les pianos (aide d’hébergement et voyage inclus). Impossibilité de la finance.
Juin 2015 :
Stage de formation chez Jean Jude avec Frédéric Leblanc : utilisation des gels dans la restauration des pianos anciens.
Années 2016 et 2017 :
Gestion habituelles des dons par Jean-Jacques ; pas de stage de formation au musée. Travaux importants de réfection du bâtiment (réparation du toit, remise aux normes de l’électricité).
La Mairie accepte une proposition EPF d’un concert pour le Festival en août 2017.
M. le Maire nous demande de libérer l’espace à droite en entrant (qui nous servait pour entreposer des pianos moins intéressants ou du matériel) pour le transformer en pièce confortable comportant une vidéo de présentation historique et de mise-en-bouche destinée au public.
Réfection de l’installation électrique par la mairie
Juin 2018 :
Stage de formation au Musée avec Christopher Clarke : les principales mécaniques de pianoforte ; réglage et harmonisation. Outre les mécaniques amenées par Christopher,
4 pianos cobayes en état de jeu sont amenés par les stagiaires pour y travailler 3 jours complets.

2-Bilan- Amorçons un débat,

Le Musée nous concerne tous. Il est notre bien commun. Il est magnifique.
Il participe bien au rayonnement de la profession et de notre culture.
Mais le Conseil du Musée lance une fois de plus l’alarme : nous ne pouvons plus fonctionner sans une aide minimale pour les transports des pianos qui font l’objet d’un don. Trouvons une solution ensemble ! Le débat est lancé sur ce premier point.

Un second point à aborder : celui de la mise en route d’une première restauration d’un des instruments de la collection. Comment trouver un financement ? Participation des membres et/ou crowdfunding ? On ne peut pas demander à la Mairie, ce n’est pas son rôle .
A la fin du stage de juin dernier, le pianoforte Henri HERZ, don de Philippe Jeunier, a retenu notre attention. Christopher accepterait de nous guider dans sa restauration, mais on se heurte à la question de l’achat des fournitures ainsi que du coût des transports à envisager : Limoux vers Cluny ou vers d’autres ateliers aller-retour.

Un dernier point, celui de la préparation des instruments qui servent au Festival lorsque la Mairie nous fait participer à la programmation musicale : un petit budget devrait pouvoir être alloué à ceux qui s’engagent à le faire (travail, hébergement et frais de déplacements).

Ce débat sera lancé lors de nos prochaines rencontres techniques au Havre.
L’équipe du Conseil du Musée de Limoux
Jean-Jacques, Jean-Claude, Xavier et Pascal